Bordeaux : Juppé abandonne la réhabilitation du parc Lescure

L’ancien parc Lescure, rebaptisé stade Chaban-Delmas en 2001, ne sera pas réaménagé, faute de financements suffisants.

juppé

Avant la tenue du Conseil municipal, le maire de Bordeaux à Alain Juppé s’est adressé à la presse pour annoncer l’abandon de l’appel à projet qui portait sur la requalification d’une partie du stade Chaban-Delmas devenu en 2015 le terrain de jeu permanent de l’Union Bordeaux-Bègles après le départ des Girondins de Bordeaux au nouveau stade Matmut. Ce changement de locataire ne remettait toutefois pas en cause un projet de réhabilitation lancé par la Ville pour faire du parc Lescure un nouveau pôle mêlant sport et services tertiaires avec la construction d’un  centre commercial de 6500 m2 flanqué d’un parking souterrain, d’une salle de réception, des bureaux et un espace  » Sport-santé ».

Manque de financements municipaux

Cette restructuration supposait une réduction de la jauge de l’enceinte de 34 000 à 25 000 places, ce qui avait fait grincer quelques dents.
Juppé dénonce, lui « une opposition virulente qui fait peser un climat d’insécurité peu propice à une discussion sereine. L’équilibre économique souhaité n’est pas atteint ». Il ajoute qu’une « démarche nouvelle pourra être relancée quand les circonstances auront évolué ».
Pour la députée PS de Gironde Michèle Delaunay, « si l’équilibre financier n’est pas atteint » c’est parce que la Ville de Bordeaux « ne veut pas y mettre d’argent ». Elle ajoute : « Est-ce que nous avons demandé la même chose pour d’autres stades ou équipements ? ». référence au Matmut atlantique qui a nécessité 183 millions d’euros d’investissement, dont 17 million à la charge de la municipalité.

Post author

Journaliste de formation, j'occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre. Je peux justifier d'une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l'Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse