L’aéroport de Bordeaux décolle avec l’Euro 2016

La compétition de football, qui a donné lieu à cinq matchs à Bordeaux, a drainé des centaines de milliers de supporters et boosté du même coup la fréquentation de l’aéroport de Mérignac (+12,1%).

avion

Après trois semaines d’Euro, c’est déjà l’heure des comptes à Bordeaux. Hôte de cinq matchs, la capitale girondine a connu un point d’orgue médiatique le 3 juillet avec l’affiche Allemagne-Italie. Sur une période extrêmement courte, la ville a vu affluer des dizaines de milliers de visiteurs, certes plus supporters que touristes (au sens strict du terme en effets), mais avec les mêmes effets positifs sur l’économie locale. Cette affluence exceptionnelle se mesure déjà à l’aune des chiffres dévoilés par l’aéroport de Bordeaux-Mérignac : 587 600 passagers ont transité par cette plateforme le mois dernier, un bilan record qui traduit une de +12,1% par apport à mai.

Un pic le 17 juin pour Belgique-Irlande

On l’a dit, l’Euro du foot y est pour beaucoup : l’ajout de 225 vols charters est directement lié à la compétition. Ce trafic supplémentaire a conduit à une croissance du nombre de passagers de +4% et à un bond des réservations  sur les lignes vers Belfast (+ 38 %) en Irlande-du-Nord, Madrid en Espagne (+ 33 %), Dublin en Irlande (+ 27 %) et Bruxelles en Bruxelles (+ 26 %). Un pic à 24 800 passagers a été atteint le vendredi 17 juin, veille du match entre la Belgique et l’Eire au Matmut-Atlantique.
Selon les chiffres dévoilés par l’aérport, le trafic régulier a également bénéficié de l’aubaine, et notamment la compagnie « EasyJet venue conforter l’offre quotidienne de Vueling sur Barcelone (+73,3%)« . Les premiètres tendances estivales, marquées par les commandes des juillétistes qui prennent le relais des fans de football, laisse présager une nouvelle belle progression de trafic annuel à +8,4%.

Post author

Journaliste de formation, j’occupe actuellement la fonction de rédacteur au sein du réseau des sites Internet de services aux entreprises du groupe Libbre.
Je peux justifier d’une expérience de six ans dans la presse quotidienne angevine au sein de trois quotidiens : la Nouvelle République, Ouest-France puis le journal majoritaire en Maine-et-Loire : le Courrier de l’Ouest (2007-2009).

Laisser une réponse